Venez discuter de touski vous intéresse !
Forum de discussion généraliste québécois/français

 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue à tous! Tout le monde peut lire, mais vous devez vous inscrire pour participer.

Derniers sujets
» Présentation
Jeu 29 Mar - 20:07 par magali79

» Bonjours
Jeu 29 Mar - 20:06 par magali79

» Euhhhhhhhhhhhhh
Dim 18 Déc - 17:04 par Chatouille

» Nouvelles (genre littéraire)
Dim 18 Déc - 16:58 par Chatouille

» J'suis donc bébé!
Sam 19 Nov - 5:50 par Hannah

» Allez-vous...
Dim 6 Nov - 6:05 par Laura

» Halloween!!
Sam 5 Nov - 5:34 par Invité

» De grâce...
Sam 5 Nov - 5:29 par Invité

» Colocation... ça vous dit quoi
Sam 5 Nov - 2:27 par Invité

Votez pour notre forum
Les posteurs les plus actifs du mois

Partagez | 
 

 Éducation aujourd'hui !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Éducation aujourd'hui !!   Jeu 15 Sep - 7:35

ÉDUCATION
Lucien Francoeur se vide le coeur (professeur au Cegep depuis 30 ans)

Par Sophie Durocher


Un ministère de l'Éducation complètement déconnecté de la réalité ; des étudiants gavés de gadgets qui sont incapables de comprendre des consignes de base ; des illettrés qui n'ont pas de culture ; des exigences qui ont baissé à tous les niveaux...


Le bilan que fait Lucien Francoeur après 30 ans d'enseignement au cégep est plutôt terrifiant.


Le rockeur et poète de 62 ans enseigne la littérature au Collège de Rosemont depuis 1981.


Trois décennies plus tard, Lucien Francoeur, encore passionné par son métier, tire la sonnette d'alarme.


SOPHIE : En quoi tes élèves de 2011 sont-ils différents de ceux de 1981 ?


LUCIEN : Ce n'est pas seulement une nouvelle génération. C'est une nouvelle espèce. Ils font partie d'une civilisation qui est celle du numérique. Nous, les plus de 30 ans, on est dans l'analogue. On est VHS, ils sont MP3. On est brosse, craie, tableau. Ils sont dans la navette spatiale avec cellulaire, laptop et iPod. Maintenant tout enfant est équipé comme s'il travaillait à la NASA. Quand il arrive à l'école, il a déjà chatté, pris ses courriels, écouté son iPod, parlé au cellulaire. Quand il rentre dans la classe, c'est un retour en arrière. On sait que le cerveau humain s'est modifié quand l'homme a découvert le feu, quand il a inventé la roue. Mais personne ne s'est rendu compte que depuis 15 ans toutes les machines qui sont utilisées font qu'il y a des parties du cerveau qui fonctionnent moins. On continue à concocter des réformes comme si c'était le même genre de cerveaux qu'avant. C'est un désastre, c'est une bombe qui va exploser.


Au fil de ces trente dernières années, comment tes exigences comme professeur ont-elles changé ?


Avant, on demandait un travail de session de 12 pages. Maintenant, une analyse littéraire, c'est 750 mots. Trois paragraphes, trois idées principales (oublie les idées secondaires)... Le tiers de la classe me donne ça exactement, un tiers me le donne à moitié et un tiers me le donne pas du tout. Il y a dix ans, mes élèves faisaient leur propre page titre. Maintenant, je fais la page titre et ils doivent la compléter. Mais même ça, un tiers de la classe n'arrive pas à le faire ! Un élève qui entre au collégial de nos jours, il faut lui enseigner ce qu'est un livre. «Il y a une page couverture. Il y a deux noms. Il ne faut pas confondre le nom de l'auteur (Molière) et le titre du livre (Don Juan)».


Lucien, tu me racontes ça et je suis convaincue que tu en rajoutes. Tu exagères ?


Je te le jure ! C'est aussi simpliste que ça. Il faut que je leur explique «recto verso» ! Et «simple interligne». T'es obligé de leur montrer tout ça parce qu'ils sont toujours sur des machines. Les feuilles, les cahiers, c'est archaïque pour eux. Il y a un immense problème. Une année, pour m'amuser, j'ai fourni un Q-tip avec mon plan de cours. J'ai dit à mes étudiants : «Vous avez les oreilles propres et vous entendez. Mais vous n'écoutez pas ! Parce que je ne parle pas comme vos machines...» C'est fini le prof qui parle avec des élèves qui prennent des notes. Le seuil de tolérance est de 12 minutes. Après, tu dois t'arrêter pour faire un exercice. C'est tellement aberrant ! Il y a des profs qui n'écrivent même plus au tableau, c'est une perte de temps, les étudiants ne sont pas capables de suivre ! Ils donnent un texte à leurs étudiants et ils le lisent ensemble. Chaque prof a sa stratégie pour être «compris». Bientôt on va se battre juste pour être "entendu".


On a beaucoup parlé récemment de l'évaluation des professeurs. Qu'en penses-tu ?
Je suis d'accord qu'on évalue les profs. Mais ce qu'on propose, c'est toujours des évaluations de terroriste ! C'est les élèves, les cancres, qui vont évaluer les profs ? Voyons donc ! Comment un élève qui ne sait pas ce que signifie «recto verso», ou «simple interligne» peut-il évaluer si son prof a bien enseigné une analyse littéraire ? Comment un élève qui a été expulsé de sa classe pour des raisons qui lui paraissent aberrantes (son cellulaire a sonné trois fois de suite) peut-il être crédible dans une évaluation ? Dans une classe, tu as un tiers assez fort, un tiers qui se débrouille, et un tiers qui n'a pas sa place. Ce n'est pas de l'analphabétisme, mais c'est pas loin. De l'illettrisme, oui, parce qu'ils n'ont aucune culture.


Comment as-tu vu le rôle du ministère de l'Éducation évoluer pendant ces 30 années ?


Ils sont déconnectés. Ils disent toujours : «on va faire une nouvelle grammaire, on va changer la terminologie, on va faire des nouveaux manuels, on va changer le bulletin». C'est toujours la façade qui est abordée. Ils ne s'intéressent jamais au coeur du problème : le professeur et l'élève, les deux éléments fondamentaux d'une société. La réflexion ne se fait pas à la bonne place, elle ne se fait pas en profondeur. L'éducation au Québec, c'est un bordel parce que notre ministère de l'Éducation est trop gros. C'est le plus gros au monde et il faut qu'ils justifient leur job. Moi, je les enverrais dans les écoles, dans les classes ! On n'a pas besoin d'une autre grammaire ! La grammaire, ça s'enseigne toujours comme avant, le participe passé s'accorde comme ci comme ça. Si tu voyais ce que le Ministère nous suggère comme manuels ! C'est fait par des pédagogues qui n'ont pas mis les pieds dans une école depuis 20 ans, qui vivent dans une bulle. Il y a 240 pages d'explications, avec des trucs tellement pointus... C'est comme s'ils vivaient en milieu fermé et qu'ils tripaient entre eux, pour s'impressionner les uns les autres.

Et les réformes ?


Qu'est-ce qu'il fout le maudit Ministère à nous envoyer des «réformes du champ lexical» ? Lâche-moi avec ton «champ lexical», on n'est pas sur la même planète !!! Je ne suis pas rendu là, j'en suis à leur apprendre comment fonctionne un dictionnaire ! Les élèves viennent me demander ce que signifie «n. m.»! Il faut que je leur explique que ça signifie : nom masculin. Il faut que je retourne à la case départ.


Pourquoi tu continues à enseigner alors que tu pourrais prendre ta retraite ?


La littérature est une passion. Elle est de plus en plus difficile à vivre, je peux flyer de moins en moins haut. Mais je suis content de savoir que je vais enseigner Rimbaud, Camus, Vian en septembre pro-chain. J'ai la certitude que je vais réussir dans ce «free for all» à rejoindre des étudiants. Il y a un pourcentage d'élèves à qui je vais faire faire des progrès. J'ai encore un rôle à jouer. À PROPOS...


DU NIVELLEMENT PAR LE BAS
«On dit que c'est élitiste, de séparer les élèves... C'est bien dommage, mais l'héritage de la contre-culture, de la Révolution tranquille, qui a fait qu'on met tout le monde dans la même classe, c'est un échec. Celui d'en bas ne monte pas. Et c'est celui d'en haut qui finit par manquer ce à quoi il aurait droit. Ça ne peut plus fonctionner. Et ce n'est pas méprisant de dire qu'il y a un tiers de mes élèves qui ne maîtrisent pas la base du français écrit et qui ne devraient pas être dans un cours de littérature. S'ils ne comprennent pas «recto verso» ou «nom masculin», comment peuvent-ils comprendre «la nature et la religion dans Attala de Chateaubriand» ? La marche est trop haute !»


DES IMMIGRANTS

«Les élèves qui viennent d'ailleurs maîtrisent trois langues : leur langue maternelle, l'anglais qu'ils apprennent tous; et le français qu'ils ont appris avec des méthodes traditionnelles. Le Québécois "de souche" dit un mot sur quatre en anglais (fun, top, chill), mais il ne peut pas avoir une conversation en anglais. Et sa langue maternelle, il l'écrit phonétiquement. Quand je donne un travail d'équipe, c'est souvent l'élève d'origine ethnique qui prend en charge la qualité du français parce qu'il le parle mieux que le Québécois "de souche".

(Élitisme: système favorisant une élite aux dépends de la masse)

MA QUESTION EST: Que pensez-vous de ce texte, y croyez-vous?

Revenir en haut Aller en bas
Chatouille
Bavard
Bavard
avatar
Date d'inscription : 31/07/2011
Localisation : Sherbrooke
Age : 54
Messages : 188
MessageSujet: Re: Éducation aujourd'hui !!   Jeu 15 Sep - 12:20

Bonjour m'dame Nicolina,

Ouffffffff!!!!!!!

Il a su, avec clarté, dire exactement tout un paquet de réflexions que je me fais à moi-même depuis déjà plusieurs années et qui ont d'ailleurs été source de questionnement par rapport à mon travail oui, mais également par rapport à l'éducation que je désirais que mon fils reçoive.

Je manque de temps ce matin pour pouvoir commenter l'analyse qu'il fait du système, mais soyez certaine que je reviendrai absolument en discuter plus en profondeur, le sujet, comme vous le savez déjà, me tenant énormément à coeur.

À un autre tantôt,
Joyeux


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Éducation aujourd'hui !!   Jeu 15 Sep - 17:20

Chatouille,

Je me doutais bien que cet article te toucherait, étant donné que tu es dans ce domaine.

Je n'ai pas complété de très hautes études mais même rendue à mon âge, je m'applique constamment à bien écrire mon français et je sais encore comment accorder mon participe passé employé avec "avoir" ou "être". Et si parfois je ne suis pas certaine d'un mot, j'ai mon vieux dictionnaire Larousse qui est là pour m'aider.

De plus, je n'utilise jamais de calculatrice, je sais encore multiplier, diviser, soustraire, additionner et ceci manuellement, sans aucun gadget pour arriver à un résultat. Clin doeil

Je déplore la situation qui s'est dégradée de décennie en décennie, et malheureusement, je n'y vois aucune solution qui pourrait améliorer le système d'éducation d'aujourd'hui.

Je ne suis pas contre le progrès, loin de là, mais à la vitesse où vont les choses, je ne suis pas certaine que c'est pour le mieux.

C'est mon opinion personnelle. Fleur bleu
Revenir en haut Aller en bas
Chatouille
Bavard
Bavard
avatar
Date d'inscription : 31/07/2011
Localisation : Sherbrooke
Age : 54
Messages : 188
MessageSujet: Re: Éducation aujourd'hui !!   Sam 17 Sep - 15:03

nicolina48 a écrit:
Chatouille,

Je n'ai pas complété de très hautes études mais même rendue à mon âge, je m'applique constamment à bien écrire mon français et je sais encore comment accorder mon participe passé employé avec "avoir" ou "être". Et si parfois je ne suis pas certaine d'un mot, j'ai mon vieux dictionnaire Larousse qui est là pour m'aider.

De plus, je n'utilise jamais de calculatrice, je sais encore multiplier, diviser, soustraire, additionner et ceci manuellement, sans aucun gadget pour arriver à un résultat. Clin doeil

Un dictionnaire dites-vous ????? Cet espèce de gros manuel hyper lourd croulant sous la poussière ????
Vous jasez là d'un effort à faire et c'est un des points majeurs qui a évolué depuis que vous êtes allée à l'école.

Si je vous disais que lorsque je remets à mes élèves un résultat /50, ils sortent leur calculatrice pour voir ce que ça donne sur 100...
Pleurer

Pour en revenir aux déclarations de Monsieur Francoeur, malheureusement, à plusieurs niveaux, il a raison surtout lorsqu'il affirme que la production des jeunes est moindre qu'avant (travail de session de 12 pages versus un texte de 750 mots). Perso., je crois qu'on y voit directement les effets du nivellement par le bas que l'on décrie depuis déjà de nombreuses années. Il s'est avéré tout à fait juste que de "mélanger" les élèves sous prétexte qu'il fallait enrayer l'élitisme fut une mauvaise avenue et perso., ce que je trouve le plus triste est le fait que les meilleurs s'emmerdent.
Voilà d'ailleurs la raison pour laquelle fiston n'a pas fait son secondaire à l'école du quartier (celle où j'enseigne) puisqu'il n'y a plus de classes enrichies. Nous avons lui et moi choisi une école où ces dites classes existent toujours et où il s'est retrouvé avec des jeunes qui comme lui, avait à coeur de réussir et de ne pas perdre leur temps où le temps consacré à la discipline est plus prédominant que celui de l'apprentissage.

En ce qui a trait à l'évaluation des enseignants, là aussi il a raison. Je suis tout à fait d'accord avec cette idée, mais je ne crois pas qu'un jeune de 15 ans pourrait évaluer mon travail. En fait, il risquerait de me traiter de "bon" prof si je le fais rire et de "mauvais" prof si je lui parait trop exigeante (peut-être devrais-je dire juste exigeante tout court).

En ce qui a trait au MELS (Ministère de l'éducation des loisirs et du sport... Pourquoi ne pas y ajouter de la chasse et de la pêche tant qu'à y être ?), c'est probablement l'un des ministères les plus loufoques que l'on puisse voir aller depuis déjà de nombreuses années.
ON nous a imposée une "Réforme" tout à fait dysfonctionnelle à plusieurs niveaux. Des pays comme la France et la Belgique avaient essayé celle-ci et bout de peu d'années, avaient fait volte-face voyant qu'elle ne fonctionnait pas. Ici, on a décidé de la poursuivre à coups de matraque et de réajustements, mais ceux-ci sont venus trop tard.
Les élèves forts s'en sont bien sortis parce que peu importe le programme, ils s'en sortent bien, mais les faibles, ceux justement que la "Réforme" visait en auront fait les frais et on se retrouve aujourd'hui avec un taux de décrochage qui ne cesse d'augmenter.

Conclusion, je suis d'accord avec m'sieur Francoeur sur toute la ligne cependant, mais c'est probablement un tout autre sujet, lorsqu'il parle de la qualité de la langue chez les jeunes, je crois qu'il serait important que certains enseignants se questionnent eux-mêmes à ce niveau. Francoeur est un prof de littérature pour qui la langue est importante et c'est correct, mais je crois que tous les enseignants devraient également y voir de l'importance.
Cette semaine, mon "cégepien" de fils me montrait les notes de cours de son prof de chimie... OUffffff!!!!! Lorsqu'il dit qu'il retirera jusqu'à 10% des points pour la grammaire et l'orthographe sur les travaux écrits, fiston a peur que son prof lui en ajoute des fautes plus qu'autre chose. De plus, quand un prof de math passe son temps à dire :"Si je serais vous" ou encore, "Ces problèmes-là sontaient...", c'est suffisant pour écorcher les élèves des étudiants...

Viande m'dame Nicolina, je vous avais dit que j'y reviendrais, mais j'avais oublié de vous dire que mon commentaire ressemblerait littéralement à un roman...
Petite grimace

Bonne journée à vous
Joyeux
Revenir en haut Aller en bas
Chatouille
Bavard
Bavard
avatar
Date d'inscription : 31/07/2011
Localisation : Sherbrooke
Age : 54
Messages : 188
MessageSujet: Re: Éducation aujourd'hui !!   Sam 17 Sep - 15:08

Schnout, j'ai pondu avec spontanéité et j'aurai laissé des fautes se glisser ici et là....Je peux "ben" parler de la qualité de la langue moi là là.... Oui démoniaque
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Éducation aujourd'hui !!   Dim 18 Sep - 0:33

Chatouille,

Suite à la lecture de ta réponse, j'en viens à la conclusion que tu mérites une admiration sans borne pour le travail exténuant que tu as à accomplir auprès des jeunes, autant côté physique que psychologique, et ce, à tous les jours. Je te lève mon chapeau!

Je sais maintenant, en lisant tes propos, que je n'aurais certainement pas tenu le coup si je m'étais dirigée dans l'enseignement, je me serais révoltée assurément car ma patience a des limites.

Le professeur de ton fils qui écrit de telles horreurs auraient évidemment besoin de recyclage. Comment peut-on espérer que nos jeunes puissent savoir écrire leur langue maternelle devant de telles aberrations, je n'en reviens tout simplement pas.

Ton commentaire n'est point un roman Chatouille, il est très appréciée de ma part, sois-en assurée.

Merci!
Fleur bleu
Revenir en haut Aller en bas
Chatouille
Bavard
Bavard
avatar
Date d'inscription : 31/07/2011
Localisation : Sherbrooke
Age : 54
Messages : 188
MessageSujet: Re: Éducation aujourd'hui !!   Dim 18 Sep - 1:29

Nicolinas,

Je peux t'assurer que je n'ai aucun mérite puisque j'adore littéralement enseigner par contre, je ne suis pas aveugle et suis à même de me rendre compte que malheureusement, nous risquons de "scrapper" certaines générations à force "d'accepter" certaines idées absolument loufoques sans ouvrir les yeux (comme cette absolue "Réforme).....

En ce qui a trait à l'héritier, il est solide, mais bon, il faut l'avouer, un brin déçu de la qualité de la langue de ses enseignants au cégep, mais bon, on s'entend....Fiston a à "performer" point barre puisqu'il n'a pas le choix de réussir son cégep avec une hyper cote R très élevée (système de notation du cégep) en 2 ans s'il désire être accepté en faculté de médecine ou de médecine véto alors inévitablement, il sait qu'il a à se taire et produire....C'est un brin laid, mais c'est comme ça....
Clin doeil Il n'a tout juste aucun choix et doit se taire.

Wiwi m'dame Nicolina, tout ce qui a trait à l'éducation m'intéresse au plus haut point que ce soit pour mon boulot ou pour l'avenir de mon héritier.
Idéalement, socialement parlant, je crois que ça devrait intéresser tout le monde...

Au grand plaisir m'dame
Joyeux

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Éducation aujourd'hui !!   Dim 18 Sep - 2:27

Chatouille,

En tout premier lieu, je vois que j'ai fait une gaffe à la fin de ma réponse précédente, en écrivant: "il est très appréciée", il aurait fallu y lire "apprécié" au masculin, désolée.

Quel que soit le travail où nous oeuvrons, l'important c'est de l'aimer et se donner à 100%.

Les jeunes à qui tu enseignes, suite à ta révélation, sont doublement chanceux de t'avoir comme professeur.

J'espère seulement qu'ils sauront t'apprécier à ta juste valeur et qu'ils sauront aussi te remercier à la fin de leur année scolaire.

Hélas, ce ne sont pas tous les parents qui s'intéressent à l'éducation de leurs enfants, et c'est très malheureux.

La raison pourquoi certains jeunes décrochent, c'est probablement qu'ils n'ont aucun soutien de leurs propres parents. Ils ne sont pas à blâmer, ils n'ont pas le support nécessaire dans leur famille pour avoir l'intérêt à poursuivre leurs études.

Merci pour tes commentaires constructifs Chatouille.
Fleur bleu

Revenir en haut Aller en bas
Chatouille
Bavard
Bavard
avatar
Date d'inscription : 31/07/2011
Localisation : Sherbrooke
Age : 54
Messages : 188
MessageSujet: Re: Éducation aujourd'hui !!   Dim 18 Sep - 12:33

Bonjour Nicolina,

Première chose m'dame, j'ai fait des fautes bien pires que la vôtre lors de mon précédent commentaire...On fait ce qu'on peut et parfois, il s'en glisse une ici et là... Faut surtout pas s'empêcher de dormir pour ça...
Rire

Deuxièmement, j'avoue que j'adore les jeunes et ça, ça ne ment pas, ils le ressentent et me le remettent au centuple.
Je ne dis pas qu'il ne me passe jamais par la tête d'en "pitcher" un par une fenêtre, mais bon, comme mes fenêtres ne s'ouvrent pas, je n'ai pas le choix de "faire avec"... Hé! Hé!
Plus sérieusement, les jeunes auxquels j'enseigne ont entre 16 et 17 ans et rendu à cet âge, pour la plupart, il y a moyen de leur faire comprendre bien des choses sans devoir user d'autorité. Perso., je préfère, et de très loin, régler les problèmes en classe avec humour. L'humour fait retomber bien de la poussière lorsqu'il est utilisé avec les jeunes.

Finalement, il est vrai que certains parents considèrent l'école comme une garderie et ne savent pas à quel point leur support est important pour la réussite de leur jeune, mais c'est tellement complexe comme problématique. En fait, je crois même que ça en est devenu littéralement un problème de société. On le voit d'ailleurs par tous les appels à l'aide que l'école lance par rapport au décrochage scolaire...

Bonne journée Nicolina
sourire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Éducation aujourd'hui !!   Dim 18 Sep - 17:38

Chatouille,

Tu as bien raison en disant que c'est un problème de société, et c'est tellement décourageant!!

Y verra-t-on une certaine amélioration un jour ?

L'avenir nous le dira mais jen doute ! Fleur bleu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Éducation aujourd'hui !!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Éducation aujourd'hui !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» éducation, sv, pression sociale
» Qu'avez vous fait dans/pour votre jardin aujourd'hui ?
» foot sur l'agora aujourd hui 3/9 18h
» Salon "Naitre et Grandir AUjourd'hui" à Marche-en-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Touski :: Méli-Mélo :: " Touski "-