Venez discuter de touski vous intéresse !
Forum de discussion généraliste québécois/français

 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue à tous! Tout le monde peut lire, mais vous devez vous inscrire pour participer.

Derniers sujets
» Présentation
Jeu 29 Mar - 20:07 par magali79

» Bonjours
Jeu 29 Mar - 20:06 par magali79

» Euhhhhhhhhhhhhh
Dim 18 Déc - 17:04 par Chatouille

» Nouvelles (genre littéraire)
Dim 18 Déc - 16:58 par Chatouille

» J'suis donc bébé!
Sam 19 Nov - 5:50 par Hannah

» Allez-vous...
Dim 6 Nov - 6:05 par Laura

» Halloween!!
Sam 5 Nov - 5:34 par Invité

» De grâce...
Sam 5 Nov - 5:29 par Invité

» Colocation... ça vous dit quoi
Sam 5 Nov - 2:27 par Invité

Votez pour notre forum
Les posteurs les plus actifs du mois

Partagez | 
 

 Où est-ce qu'on s'en va au Québec!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pitch115
Nouveau Membre

Date d'inscription : 18/08/2011
Age : 35
Messages : 4
MessageSujet: Où est-ce qu'on s'en va au Québec!   Jeu 18 Aoû - 20:44

Est-ce que je suis le seule à trouver que nous n'allons vraiment nul part au québec?

Nous sommes tout simplement incapable de mené à bien n'importe quel projet... Nous sommes embourbés dans nos comités d'expert et dès que plus de 3 personnes s'oppose à un projet, il faut le modifier ou alors l'abandonné. Il est temps de ce rendre compte que parfois, le bien de la population doit passé avant le bien de quelques personnes.

Bien entendue, dans ce genre de situation, il faut que les gens accepte de ce faire imposé certaine chose et sa prend un gouvernement qui ne fait pas que pensé à sa prochaine réélection mais qui prends parfois les bonnes décision parce que c'est la bonne décision à prendre...

Regardons simplement les routes au Québec... les hopitaux...

Pourquoi rien ne bouge...

Quel est votre opinion?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Où est-ce qu'on s'en va au Québec!   Jeu 18 Aoû - 21:24

pitch, tu as tout à fait raison sur toute la ligne.


Tu vois, dans ma présentation, je ne sais pas si tu l'as lue, je viens du Québec.

Parfois, je m'en ennuie, mais bon, je vais te dire pourquoi je ne veux plus y retourner.

Pour commencer, lorsque j'ai fait mon premier rapport d'Impôts, en 2009 pour l'année 2008, j'ai eu en retour au dessus de $1,000.00. (je travaillais au Québec malgré que j'étais résidente en ON.)

Deuxièmement, mes plaques auto me coûtent: (j'ai le choix) un an: $74.00 Deux ans: $148.00

Troisièmement: permis de conduire: $75.00 pour 4 ans

De plus, je me suis trouvée un médecin de famille dès mon arrivée. Si je retournais au Québec, ce serait quasiment impossible de m'en trouver un.

Donc, tu peux voir que j'ai plusieurs bonnes raisons pour ne plus y retourner.

Et tout ce que tu as écrit, malheureusement, c'est la triste réalité du Québec.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Où est-ce qu'on s'en va au Québec!   Ven 19 Aoû - 2:17

Accepter de se faire imposer des trucs par ceux qui sont au pouvoir... Je dis non. On crie depuis des années aux scandales. On les voit faire et prendre des décisions que s'ils reçoivent fellations, subventions et cadeaux.

On a voulu réorienter l'agroalimentaire vers des agricultures non-subventionnées en facilitant l'accès à des terres fertiles. On a poussé les gens à se garrocher dans les canneberges, culture qui demande une quantité gigantesque d'eau. Et on a placé ces gens aux côtés des autres agriculteurs plus traditionnels. Ça a fait quoi? Les agriculteurs traditionnels ont vu leur accès à des nappes phréatiques plus difficiles car les "pousseux de canneberges" vident les nappes phréatiques de par leur besoin d'eau. Et les rejets d'eau par la suite s'en vont où? Polluer la nappe phréatique. WOW!!!!! Quelle belle initiative de notre gouvernement! Et est-ce viable les canneberges? NON! Les gens actuellement sont forcés de vendre à perte car il y a de ces pays qui se sont lancés dans l'aventure tel que la Chine.

On a réduit la quantité de fermes au Québec pour donner la chance à ceux qui font de l'intégration (travaillent sur toute la chaîne de production et non seulement sur une seule étape) de s'acheter de plus en plus de terres et ainsi suivre ce fameux modèle de la globalisation. Bin pas juste au Québec, mais partout à travers le monde on se rend compte que ce modèle de production est catastrophique et est voué à l'échec d'ici quelques années. La crise est déjà présente et ce n'est pas prêt de s'améliorer.

Alors prendre des décisions sans qu'on les questionne? Jamais de la vie. Je suis fier que des gens se soient levés à Qc pour questionner la méthodologie utilisée par notre maire pour arriver à ses fins : un nouvel amphithéâtre. Parce que ça a été fait tout croche et puisqu'il n'y a pas eu d'appel d'offres de lancée, le maire a agit illégalement. Que c'est beau de faire du grand n'importe quoi en prenant sa population pour une bande de "fluipipppppp" (c'est de la censure lol).

On parle du Plan Nord? Y a rien ou presque sur papier à part une route. Hummm détruire les derniers vestiges vierges de notre province pour le bénéfice d'une minière? Non, mais ça va faire les niaiseries?

Notez que la faute ne vient pas des Libéraux ou des Péquistes, la faute vient du fait qu'une bonne partie de la population ne sait pas voter. Elle vote pour une couleur sans se poser de question, sans regarder ce que les partis politiques ont dans leur programme, bref sans utililser sa tête. Et ça donne ce que ça donne.

Le modèle de la globalisation est d'une stupidité consommée et on voit maintenant ses effets sur les industries. Les petites vont fermer pour le grand bénéfice des grosses qui vont les racheter. On va rationaliser, couper des postes, créer des usines dans les pays en voie de développement et la roue va tourner de plus en plus serrée.

Moi j'ai décidé de ne plus me fermer les yeux et honnêtement j'ai mal au coeur de voir à quel point nos chefs politiques sont obligés de se prostituer pour obtenir des budgets électoraux pour faire leur pseudo-campagne parce que c'est déjà décidé d'avance par les compagnies qui leurs donnent un papier avec :"je veux ça dans le programme".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Où est-ce qu'on s'en va au Québec!   Ven 19 Aoû - 2:40

Philou, que de précisions dans ton texte, c'est vraiment alarmant.

Si tous les gens se donnaient la peine de bien s'informer et agissaient, le Québec n'en serait pas rendu à ce point.

Il en est de même pour le Canada, au nom de qui et de quoi? C'est devenu une vraie foire, les plus forts écrasent les plus faibles, et nous en voyons le résultat!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Où est-ce qu'on s'en va au Québec!   Ven 19 Aoû - 5:08

Je ne me souviens plus qui a dit :"Avec la globalisation, nous allons devenir des pays de chômeurs qui vont acheter les produits venant des pays en développement." Je paraphrase car ce ne sont pas les termes exacts, mais disons que ça ressemble à ça un peu. Malgré qu'il ne faut pas capoter avec le chômage car il y en a toujours eu et il y en aura toujours.

Pourtant il y a des postes/emplois qui ne trouvent pas preneur. Est-ce à dire qu'il y a trop d'emplois pour le nombre de personnes que nous sommes? Est-ce à dire qu'il y a trop de compagnies pour la population en place?

Nicolina, je parle d'un domaine en particulier car je m'y intéresse vraiment beaucoup depuis plus d'un an déjà. Je dois avouer qu'il doit y avoir des domaines où pour le moment la mondialisation ou la globalisation du marché est encore et toujours un plus. Cependant, vu que je ne connais pas tout je ne peux vous les nommer. Désolé. C'est pas tout noire quand même. Clin doeil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Où est-ce qu'on s'en va au Québec!   Ven 19 Aoû - 5:45

Philou,

Peut-être pas tout noir, mais cela commence à être un peu gris foncé à mon avis! Clin doeil
Revenir en haut Aller en bas
Laura
Grand bavard
Grand bavard
avatar
Date d'inscription : 31/07/2011
Localisation : Montréal
Age : 30
Messages : 243
MessageSujet: Re: Où est-ce qu'on s'en va au Québec!   Ven 19 Aoû - 10:29

J'ai rien contre vos attaques envers le gouvernement. Cela est sans doute justifier.



Sauf que comme nous, ils ont le droit de se planter. COmme nous, ils sont des humains et faire plaisir à 34 millions de gens ( populasse actuelle du Canada ), c'est pas jojo. Et certes, ce n'est pas donné à tout le monde.



J'aimerais vous voir à leur place. J'aimerais bien que vous fassiez un mandat de 4 ans vous aussi. Certe, notre pays n'est pas aussi rose qu'on le voudrait mais nous avons les services publics gratuits, nous pouvons nous nourrir même pauvre ( je pense notamment au banque alimentaire, et autres organisation non-lucrative de la sorte ), nous pouvons sortir sans se faire tirer dessus ou qu'un autobus saute à côté de nous. On peut vivre, sans avoir peur.



Et cher concitoyens et concitoyennes(lol), ceci est pas donner à tous pays.



J'ai pour mon dire que " vous pouvez chialer mais si vous chialez sans apporter de soluces, c'est que vous faites partie du problème ".



Moi-même il m'arrive de chialer sourire Pas parfaite la tite dame !



Et de toute façon, En Ontario, ils ont leurs tares aussi ... Le québec n'est pas "à part" ... Tous pays ont leurs côtés sombres, ont leur défaillances .... Mais ici, parfois, je trouve qu'on se plaint un peu trop le ventre plein !



C'est mon avis tsé sourire Faut pas le prendre personnel sourire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Où est-ce qu'on s'en va au Québec!   Ven 19 Aoû - 18:02

Laura,

Tu as raison, en Ontario aussi il y a des problèmes, il y en a partout, et ça m'a l'air que nous devons vivre avec! Clin doeil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Où est-ce qu'on s'en va au Québec!   Ven 19 Aoû - 23:28

Je tente de faire parti de la solution car je m'implique à petite échelle ou au niveau local. D'après moi on doit commencer à la base pour s'assurer qu'elle est solide. Ça ne sert absolument à rien de débuter au sommet de la pyramide.
Revenir en haut Aller en bas
Dan
Papoteux
Papoteux
avatar
Date d'inscription : 02/08/2011
Localisation : Anjou, Mtl, QC, Canada
Age : 45
Messages : 40
MessageSujet: Re: Où est-ce qu'on s'en va au Québec!   Sam 20 Aoû - 6:30

Salut à tous,

Je suis moi aussi partagé sur ce sujet...

D'un côté je suis d'accord avec certains points soulevé par Philou (globalisation, s'impliquer localement, etc.), mais de l'autre je comprends Laura lorsqu'elle parle de se plaindre le ventre plein !

Moi, ce qui m'agace, c'est ceux qui se plaignent juste pour se plaindre, sans vraiment prendre la peine d'étudier un dossier ou de s'impliquer. Certains ne font qu'assister à des « discussions de table » et se laissent ensuite emporter par le « chialage populaire » pour le plaisir de chialer. heum...je pense

Bien qu'il soit correct et même nécessaire de parfois manifester notre mécontentement aux gens qui gouvernent, il faut cependant saisir qu'il est impossible de satisfaire tout le monde à la fois. Comme évoqué par plusieurs journalistes, au Québec, on commence un peu trop à s'opposer à tout et rien dès qu'un projet n'est pas 100% parfait ou ne satisfait pas tout le monde ! C'est exagéré, il est impossible de satisfaire tout le monde et impossible de réaliser des projets d'envergure sans qu'il y ait des « erreurs » ou trucs non planifiés qui arrivent en cours de route. Parlez-en à ceux qui font des rénovations sur leur maison ! Même nous, simple citoyen, découvrons toujours des trucs en cours de route et ça finit par nous couter plus cher que prévu ! (sans parler de la chicane d'avec le voisin à propos du 2 pouces et quart qui empiète sur son terrain). Les gens attendent la perfection des gouvernements, mais ont de la difficulté à la faire eux-mêmes. Il faut être réaliste, attendre que tout soit parfait et que ça plaise à tous = on ne fera jamais rien ! ni de rénovation, ni de projet d'envergure ! Je pense


Philou a écrit:
Accepter de se faire imposer des trucs par ceux qui sont au pouvoir... Je dis non.

Moi je nuancerais Philou et dirais qu'il faut seulement prendre la peine de voter ! ...de voter pour celui (ou le parti) qui correspond le plus à nos idées. Parce qu’ensuite, justement, il faut précisément accepter que les gens au pouvoir agissent sans avoir besoin de consulter « le peuple » à chaque 2 minutes. En ce sens je constate souvent que les Québécois manquent de culture ou se font une idée fausse de ce qu'est la politique. En principe, nous devons élire des gens que nous trouvons compétent dans certains domaines pour ensuite les laisser, eux, faire des compromis, trancher et prendre des décisions. Il faut saisir qu'ils doivent prendre des décisions ! ...et que ces dernières ne peuvent satisfaire tout le monde. Donc, pour tous ceux qui sont insatisfait d'une décision, d'un choix de la part du gouvernement, c'est biens-sûr que, pour eux, ce choix est « imposé », mais c'est quelque chose qu'il faut accepter dès le départ ! On ne peut pas être d'accord seulement lorsqu'une décision nous plait ou nous avantage, et choisir arbitrairement le terme « imposé » lorsqu'une autre nous déplait. Je pense

Dans plusieurs autres domaines de la vie nous élisons des décideurs — justement — pour qu'ils décident , et ainsi éviter d'avoir à faire des votes (référendum) à chaque instant ! Le terme « imposé » n'est pas bien choisi selon moi, car il est inévitable !


pitch115 a écrit:
Est-ce que je suis le seule à trouver que nous n'allons vraiment nul part au québec?

En effet, et pas juste en politique...

Moi, je suis aussi tanné de l'attitude « politically correct » des Québécois en ce qui concerne les débats. Dans chaque famille, dans chaque cercle d'amis, on dirait que les Québécois ont peur de ne pas être tous d'accord. Dès que quelqu'un argumente avec vigueur (en demeurant poli, bien sûr), certains veulent immédiatement cesser de discuter sous prétexte d'éviter la chicane. Reflexion gratte Comme si on ne pouvait pas être passionné et argumenter sans se haïr ! À ce niveau, je préfère nettement les Européens qui, eux, peuvent débattre énergiquement pendant des heures, mais qui, au final, se font la bise et s'aiment pareil à la fin !

Débattre est sain lorsqu'on ne prend pas tout personnel ! La nuance (que plusieurs ne comprennent pas) est qu'un débat doit se concentrer sur les arguments et les sujets traités et non pas bifurquer vers l'attaque au niveau de la personne qui débat. Débattre sainement, c'est réfuter les arguments de notre interlocuteur en proposant nos arguments, pas l'attaquer lui, en sa qualité d'être humain. Nooon

Ha et aussi la fameuse tendance des Québécois à mépriser tous ceux qui font plus de 100,000$ par année. Comme si tous les gens riches, entrepreneurs ou propriétaires d'entreprise étaient tous des crosseurs. heum...je pense
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Où est-ce qu'on s'en va au Québec!   Sam 20 Aoû - 9:23

Merci Dan, j'apprécie beaucoup ton intervention et je dois dire que ça a bien du bon sens. Ce qui me heurte le plus, je pense, au niveau politique est le fait que comme tu le dis si bien les gens sont devenu incapable de se parler sans vouloir se sauter à la gorge.

J'ai beaucoup apprécié le règne de feu Robert Bourassa tout comme celui de Bernard Landry. Deux hommes politiques ayant contre eu un manque de charisme, mais oh combien intelligent et aptes à faire passer leur message.

Moi j'ai connu Jean Charest alors qu'il n'était qu'un simple député en Estrie. Localement, il est reconnu comme celui qui a mis ce coin de pays sur la map. C'est un grand homme dévoué et très conscient des dossiers et difficultés qui seront sur son chemin. En plus, il a un sens de l'humour très présent.

Quand on parle du budget, le moment venu, il nous est possible en tant que simple citoyen de prendre possession du document et de le faire nôtre, de l'explorer et d'en prendre connaissance d'un bout à l'autre.

Je pense cependant qu'il y a un gros problème de transparence dans beaucoup d'autres dossiers. Est-ce malheureux? Je pense que oui et je pense également que c'est un peu ce qui frustre la population. C'est plutôt difficile de mettre la main sur ces autres documents qui de près ou de loin affecteront le quotidien de notre province.

Je regarde le passé et je me souviens d'un moment historique où on a fait appel à notre droit du non-obstant concernant la loi 101 qui avait été jugée inconstitutionnelle. Ça prenait des couilles pour faire ça. Je me demande aujourd'hui si nous avons encore les couilles pour faire des prises de position aussi tranchées.

Je pense que le Projet Nord du gouvernement Charest est un de ces moments historiques que l'on est en train de voir passer sous notre nez. Et je pense que nous sommes aveugles et tout simplement incapable de le voir comme tel. Combien j'aimerais pouvoir mettre la main sur le document de ce projet. Malheureusement il nous a été présenté de façon nébuleuse et c'est ce qui cause la présente réaction de la population (du moins à mon humble avis).

Si les cartes étaient mises sur la table les gens pourraient vraiment apprécier ou non et cette fois-ci avec de réels arguments le projet. Mais ce n'est pas le cas. Alors les environnementalistes ont peur car ce sont les seules forêt "presque vierges" de notre province dans lesquelles on va aller construire et potentiellement détruire les derniers habitats naturels de notre territoire.

Merci encore Dan pour ton argumentation qui m'a fait beaucoup réfléchir sur ce que j'avais écrit auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Dan
Papoteux
Papoteux
avatar
Date d'inscription : 02/08/2011
Localisation : Anjou, Mtl, QC, Canada
Age : 45
Messages : 40
MessageSujet: Re: Où est-ce qu'on s'en va au Québec!   Sam 20 Aoû - 12:14

Philou a écrit:
...Je pense cependant qu'il y a un gros problème de transparence dans beaucoup d'autres dossiers...

En effet, je suis d'accord ! Sur ce point, je crois en effet que nous (la population) devons exiger le plus de transparence possible de la part de nos décideurs (peu importe les partis politiques).

Ouais Philou, Bourassa et Landry, des hommes intelligents ! Je ne suis pas un grand fan de politique, mais je suis capable de saisir que plusieurs de ces hommes (même ceux des partis que j'aime moins) ne sont pas des « monstres » qui se foutent de tout ! Ça m'exaspère lorsque j'en entends parfois qui diabolisent ou méprisent des hommes politiques qu'ils n'aiment pas. On peut ne pas être d'accord avec une ligne de parti, ou encore avec certaines décisions, mais ces hommes et femmes ne se lèvent pas le matin en se disant : « bon, qu'est-ce qu'on va faire pour mettre le pays ou la province dans la merde » voyons. Certaines personnes ont une vision trop simpliste et crois qu'il n'y a que des « bons » et des « méchants ». La réalité est beaucoup plus nuancée que cela. Les gens qui sont en politique ont d'énormes problèmes très complexes à gérer, de multiples pressions et tous préfèrerais prendre des décisions qui plairais aux plus grands nombres (si ce n'est que pour leur image et leur estime).

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Où est-ce qu'on s'en va au Québec!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Où est-ce qu'on s'en va au Québec!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Touski :: Société :: Politique-